Accueil  > Conseils du sapeur

Conseils du sapeur


Malaise ? Détresse ? Accident ? Incendie ? Autre sinistre ?

→ Appelez le 112 ou le 18

Les sapeurs-pompiers vous répondent 24h/24h et sont interconnectés avec le SAMU


Le 112 est le numéro européen commun à toutes les urgences.

Que vous soyez en vacances ou en déplacement professionnel dans un pays de l’Union européenne, le 112 vous permet de contacter les sapeurs-pompiers, les urgences médicales, la gendarmerie ou la police.
Si vous ne parlez pas la langue du pays d’accueil, rassurez-vous, un système de traduction en simultané permettra une bonne compréhension.
Dans le Territoire de Belfort ce sont les sapeurs-pompiers qui réceptionnent le 112 ; ils basculent si nécessaire l'appel au service compétent.

Le 18 est le numéro d’appel des sapeurs-pompiers.

Ce numéro gratuit permet de rentrer en contact avec le Centre de Traitement de l'Alerte (CTA).
Ce dernier, en fonction des informations que vous lui communiquerez, déclenchera les moyens adaptés du Centre d’Incendie et de Secours le plus proche du lieu du sinistre et contactera si nécessaire le SAMU.
Plus les renseignements que vous donnerez à l’opérateur du 18 seront précis plus les secours seront adaptés et rapides.

Que faut-il indiquer au téléphone?


Vous êtes témoin d’un accident, les sapeurs-pompiers sont à votre écoute 24 h / 24 par téléphone fixe, téléphone portable même lorsque votre crédit de communication est épuisé.
Au téléphone : gardez votre calme et donnez les indications suivantes :
  • Le lieu de l’accident ou du sinistre
    • Indiquez le lieu le plus précisément possible : ville, rue, numéro, étage, point kilométrique sur autoroute, sens de la circulation… 
  • La nature de l’accident ou du sinistre
    • S’agit-il d’un accident de la route, d’un feu, explosion, fuite de gaz, malaise, noyade, chute, inondation, pollution, sauvetage d’un animal…
  • Le nombre de victimes évalué
    • Et si possible leur état apparent et les signes de gravité (respire-t-elle ?, parle-t-elle ?…).
    • Si vous connaissez la victime, mentionnez son âge, ses antécédents (personne cardiaque, diabétique, épileptique…).
    • Particularités éventuelles (saignement, membre déformé…)
  • La présence éventuelle de dangers spécifiques
    • Personnes en péril, difficulté d’accès, sur accident potentiel, ligne électrique rompue, produits chimiques…
  • Le n° de téléphone où vous pouvez être rappelé en cas de nécessité.
A savoir :

Avec votre téléphone portable, vous pouvez avec ou sans carte SIM, joindre en permanence un numéro d'urgence.
Ces téléphones sont autant de chance de sauver des vies en raccourcissant les délais d'alerte.
Ne pensez pas que d'autres ont déjà prévenu les secours, seule la présence d'un véhicule de secours sur les lieux vous dispense de donner l'alerte.


Comment les pouvoirs publics alertent-ils les populations en danger ?


Le code national d’alerte vise à informer en toutes circonstances la population d’une menace grave ou d’un accident majeur.

Ce code se compose d’un signal sonore et de la diffusion d’un message sur les consignes à observer par la population concernée.

Lors d’une alerte, les services de radio et de télévision autorisés diffusent des messages indiquant les mesures de protection des populations : celle-ci doit se porter à l’écoute d’un des programmes nationaux pour connaître la conduite à tenir.


Ce qu’il faut savoir !

  • Parce que l'incendie n'est pas une fatalité    
  • Prévention incendie
  • Les risques d'intoxication au monoxyde de carbone
  • Les détecteurs de fumées
  • Les dangers météorologiques
  • Les risques de noyade
  • L'alerte et son signal
  • Les produits ménagers : précautions d'emploi
  • Les risques incendies